L'enseignement supérieur et l’enseignement et la formation professionnelle (EFP) dans les disciplines artistiques, la politique et la gestion culturelle

L'enseignement supérieur et l’enseignement et la formation professionnelle (EFP) dans les disciplines artistiques, la politique et la gestion culturelle

L'enseignement supérieur et l’enseignement et la formation professionnelle (EFP) dans les disciplines artistiques, la politique  et la gestion culturelle
Tuesday, April 25, 2017 to Friday, April 28, 2017

INTRODUCTION

L’année dernière, des participants d'Egypte, de Jordanie, du Liban, du Maroc et de Tunisie - représentants de ministères, universitaires et opérateurs culturels - se sont réunis à Beyrouth pour discuter de plusieurs aspects relatifs à l'enseignement supérieur et aux programmes d’EFP dans les disciplines artistiques, la politique et la gestion culturelle.

Les discussions portaient sur cinq préoccupations principales :

  1. La disponibilité et la qualité des programmes universitaires qui proposent des diplômes/modules/cours dans les disciplines artistiques ;
  2. L'éducation à la politique et à la gestion culturelle comme domaine récent au niveau régional ;
  3. La certification et l’employabilité ;
  4. La mobilité, les échanges et les perspectives de partenariats potentiels ;
  5. Des discussions, des recommandations et la définition d'un plan d'action pour plaider en faveur de réformes.

Les discussions ont mené à un certain nombre de recommandations et propositions d'actions concrètes (voir annexe 1), dont la création d'une plateforme régionale regroupant les universités, les centres de formation et les agents culturels. Plutôt que de mettre en place une structure ‘physique’, cette initiative pourrait constituer un pôle pour faciliter la mise en réseau des principaux acteurs impliqués dans l'enseignement supérieur dans le domaine des disciplines artistiques, gestion et politique culturelle dans la région. La région a été le témoin d'initiatives qui pourraient servir d'inspiration à cette plateforme en termes de méthodologie et de contenu thématique. D'autres projets pourraient également contribuer au débat, tels que le réseau ENCATC qui a joué un rôle important en reliant universités et centres de formation dans le domaine de la gestion et des politiques culturelles en Europe et au-delà.

En février 2017, un appel ouvert a été publié, invitant les personnes intéressées à envoyer leur candidature pour rejoindre la plateforme. Sur les 171 demandes reçues, 35 personnes ont été sélectionnées. Leurs profils sont variés et certaines personnes viennent de secteurs non-culturels. Les objectifs de cette plateforme tiennent compte de ces profils.

En plus de ces participants, nous avons également invité des représentants d'organisations et de réseaux qui ont joué un rôle important dans l'enseignement supérieur et la formation au niveau régional. Ils feront part de leur expérience et de leurs résultats et proposeront des mesures et des modalités qui pourraient être utiles pour le groupe et pour la mise en forme de cette plateforme.

Le programme Med Media, partenaire de cette activité, a invité des représentants de médias publics de la région à participer aux débats. L'objectif est d'examiner les moyens par lesquels les médias du service public pourraient améliorer leur couverture des activités culturelles et améliorer l'attrait de la culture au niveau national chez les jeunes. L'événement permettra également d’établir des liens plus étroits entre les médias et les institutions culturelles, améliorant ainsi le flux d'informations et d'expertise entre ces secteurs.

Cette activité se tiendra à l'Université Mohammed V de Rabat, où une équipe pédagogique active a récemment lancé un master en gestion culturelle. L’équipe partagera son expérience lors de la réunion.

Les objectifs de cette plateforme régionale sont multiples :

  1. Établir un échange et une mise en réseau entre universitaires, formateurs, operateurs culturelles et institutions, en vue de développer des partenariats efficaces dans les programmes de formation et éducatifs en matière de culture et de politiques culturelles dans la région ;
  2. Répondre à la qualité des programmes et des formations en gestion et politique culturelle et disciplines artistiques, en tenant compte de l’évolution des besoins du secteur culturel et de la dimension transversale de la culture - développement durable, tourisme, planification, etc ;
  3. Réduire l'écart entre l'offre universitaire et les exigences du marché tout en prêtant attention aux actions et aux outils innovants (informatique, cours en ligne...) ;
  4. Sensibiliser à la valeur de la formation artistique et culturelle et à la nécessité d'aborder cette formation dans un cadre formel et informel au niveau national ;
  5. Créer des liens entre les médias et les institutions culturelles, pour améliorer le flux d'informations et l'expertise entre ces secteurs.

La plateforme vise à réaliser ce qui suit :

  1. L’établissement d’une plateforme régionale pour les échanges, la mise en réseau, la création de partenariats et la mobilité des étudiants, des chercheurs et des enseignants dans la région ;
  2. La mise en place de recommandations concrètes pour de nouveaux programmes et produits correspondant aux normes actuelles et répondant plus efficacement aux exigences du marché ;
  3. La mise en avant de recommandations concrètes visant à mettre l'accent sur des initiatives de formation culturelles et artistiques pour les jeunes et les enfants ;
  4. La création communauté de pratique étendue, rassemblant des formateurs, des décideurs et des professionnels au service de la professionnalisation du domaine culturel ;
  5. L’établissement d’une plateforme régionale ayant pour objectif l'amélioration de l'engagement des médias et l'échange d'informations.

 

INFORMATION GENERALES

Cette plateforme régionale s’inscrit dans une action plus large : l'enseignement supérieur, la formation professionnelle et la formation permanente dans le domaine des disciplines et politiques artistiques, des politiques et de la gestion culturelle, dont la certification, et leurs impacts sur l'employabilité. Cette action comprend plusieurs activités et vise principalement des représentants des ministères, mais aussi des universitaires et des opérateurs culturels expérimentés dans ce domaine et d'autres qui représentent la jeune génération.

Ces activités comprennent principalement des études de portées et des rencontres de coordination/techniques :

1.        Étude 1 - Cartographie de l'enseignement supérieur, de l'EFP et des programmes de formation permanente dans les domaines artistiques ;

2.        Étude 2 - Cartographie de la formation en politiques et gestion culturelles dans la région ;

3.        Étude 3 - Cartographie de l'employabilité afin d'identifier les possibilités/potentiels d'intégration des professions culturelles ; cadres réglementaires des opérateurs culturels et des professionnels ; syndicats ; identification du potentiel du secteur culturel, notamment dans le secteur privé ; potentiel et implications du travail indépendant ;

6.        L’atelier régional P2P sur la qualité des programmes universitaires offrant des diplômes/modules/cours dans les disciplines artistiques, la politique et la gestion culturelles, l'employabilité dans le secteur culturel et les recommandations pour une action concrète (atelier organisé à Beyrouth en avril 2016).

7.        Deux ateliers complémentaires de formation pour formateurs en politique et gestion culturelle.

 

DEROULEMENT DE LA REUNION

La réunion est organisée sur deux jours et demi. Des présentations des principaux résultats et des recommandations basées sur les trois études mentionnées ci-dessus y seront données. Un temps suffisant sera accordé pour des discussions autour des trois axes de cette rencontre : le développement et l'évaluation des compétences, l'innovation et les outils innovants et l'intégration des jeunes.

Le premier jour commencera avec la présentation des participants - ce qui est très important pour établir une dynamique de groupe – et sera suivi par la présentation des résultats fondés sur les données et recommandations sur la situation de l'enseignement supérieur et de l'EFP dans les politiques et la gestion culturelle et dans les disciplines artistiques. Les participants seront également invités à témoigner de leur implication dans les programmes universitaires/la formation dans le domaine des politiques et de la gestion culturelle dans la région, en mettant en valeur les leçons apprises et en présentant leurs propres recommandations. Suite à ces présentations, les participants participeront à des groupes de travail pour discuter de trois thèmes : l'élaboration de programmes d'études et la définition des compétences propres au secteur ; le plaidoyer comme expérience d'apprentissage, et les initiatives éducatives novatrices.

Le matin du deuxième jour se concentrera sur l'employabilité, à travers la présentation des principaux résultats et recommandations de l'étude. Les trois aspects de ce thème mèneront à une discussion : les participants se répartiront en trois groupes pour aborder l’accès à l'éducation et à la formation, l’adaptation des compétences aux exigences du marché et l’intégration des jeunes sur le marché du travail, et enfin le rôle des médias dans la promotion de la culture chez les jeunes. La session de l'après-midi s'articulera autour de la façon d'intégrer la culture dans d'autres secteurs éducatifs, en particulier les études de développement, les études de communication et la pédagogie. Cette session transversale inclura également des thèmes liés au plaidoyer pour la culture, à la communication et à l’implication des médias.

La troisième matinée conclura cette première rencontre en définissant les priorités à aborder en termes de solutions à court/moyen terme, en définissant concrètement le rôle à venir de la plateforme régionale – comme conseil, facilitateur, négociateur pour la conception des politiques, etc – au besoin en revoyant les objectifs proposés. La date de la prochaine rencontre sera décidée à la fin de la session.

 

Med Culture a pour objectif de faire passer les résultats et les conversations de cette plate-forme régionale de la Méditerranée du Sud à la prochaine étape en novembre 2017. Les experts et les professionnels des universités européennes et internationales qui souhaitent participer à ce débat et à l'initiative de réseautage sont invités à nous contacter sur info[@]medculture.eu

Related Press Releases