Actions et outils

Actions et outils

En termes pratiques, les objectifs de Med Culture se traduisent dans les actions suivantes :

  • Définition de plans d'action nationaux pour la culture dans quatre pays : la Jordanie, le Maroc, le Liban et la Palestine.
  • Définition de lignes directrices pour l'amélioration des structures institutionnelles et la promotion de la coopération inter ministérielle : Cette activité spécifique vise à améliorer l'environnement institutionnel pour une meilleure gouvernance du secteur culturel dans la région.
  • Définition de lignes directrices et promotion de projets pilotes pour le perfectionnement de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle dans les disciplines culturelles et artistiques. Cinq pays sont impliqués dans cette activité : l'Egypte, la Jordanie, le Liban, le Maroc et la Palestine.
  • Définition d'actions visant à rendre le secteur culturel plus inclusif et à promouvoir la culture sur l’ensemble du territoire : Cette activité concerne tous les pays. L’objectif est de créer des modèles de partenariats et de collaboration traitant de questions liées au développement de la participation aux activités culturelles et à l’élargissement des publics en général et à l’implication des jeunes en particulier. L’activité abordera principalement la question du travail dans les régions et se penchera sur l'amélioration des ressources et des infrastructures.
  • Action de renforcement des capacités dans le domaine de la coopération, mutualisation des ressources et mise en réseau : Un exemple concret au niveau national est l’étude de faisabilité d'un “besoin” exprimé par les acteurs culturels en Jordanie et en Egypte pour la création d’une organisation qui développera des activités de lobbying et de recherche de fonds pour la culture.
  • Action de renforcement des capacités pour les méthodologies de plaidoyer et de lobbying : Cette priorité clé sera abordée à deux niveaux : 1) l'identification, la collecte et le partage des données pour contribuer à l'élaboration des politiques, 2) l'autonomisation des professionnels grâce à des outils de plaidoyer. Med culture soutient et encourage la cartographie du secteur culturel au Liban, en Tunisie et en Algérie comme étape préliminaire pour le développement de la politique culturelle. Les informations recueillies permettront de dresser un diagnostic de la situation, d’identifier les aspects qui nécessitent des améliorations, etc.
  • Actions de promotion de l'employabilité, du statut de l'artiste et des approches entrepreneuriales pour la culture : Les activités liées à ce thème cherchent principalement à identifier les outils et les approches qui pourraient assurer une gestion efficace des ressources et à promouvoir les professions culturelles et artistiques. Cette approche culturelle et durable de l’entreprise est une réponse au taux de chômage élevés dans la région, en particulier chez les jeunes et les femmes.
  • Action de renforcement des capacités dans le domaine des politiques et de la gestion culturelle suivant une approche transversale. Deux ateliers régionaux seront organisés pour lier le domaine culturel à d'autres secteurs et disciplines, avec tous les paradoxes et les défis qu'une telle action pourrait impliquer.
  • Partage et diffusion de l'information. Cette approche implique la mise en place d'un site internet spécifiquement conçu pour offrir un aperçu des secteurs culturels dans sept pays sud-méditerranéens. Le site est composé de bases de données intelligentes contenant les profils de chaque pays, de ressources régionales et internationales telles que la liste des soutiens financiers, des rapports, des études, des conventions, des opportunités, des bonnes pratiques, des articles, des reportages et toutes autres illustrations artistiques abordant la situation culturelle dans les pays concernés et au-delà.
  • Des études commandées sur des thèmes clés identifiés lors de la phase de consultation régionale pour aider à la conception d’activités spécifiques de renforcement des capacités. Quatre études seront menées au total :
  1.  L'impact social et économique du Festival de Musique sacrée de Fès, au Maroc
  2. L’évaluation de l'enseignement supérieur dans les disciplines artistiques et la certification dans trois pays pilotes : le Liban, l'Algérie et la Palestine.
  3. L’employabilité dans le secteur culturel dans quatre pays : l’Egypte, la Tunisie, le Maroc et la Palestine.
  4. L'enseignement supérieur et la formation continue pour les politiques et la gestion culturelles dans huit pays : l’Algérie, l’Egypte, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Palestine et la Tunisie.

Quels outils et méthodologies permettront d’atteindre ces objectifs ?

  • Des activités entre pairs (P2P), qui représentent une forme avancée de développement des capacités impliquant des acteurs culturels confrontés à des questions similaires, pour discuter, proposer et apporter des solutions. Lors de ces activités le “national” alimente le “régional” et vice-versa et où les échanges sont favorisés entre les autorités et les opérateurs culturels de la société civile.
  • Des « envisioning workshops » où on abordera la planification stratégique, l'évaluation des besoins, la gestion des ressources sur le long terme pour aboutir à une vision commune.
  • Des appels ouverts. Les opérateurs culturels seront invités à participer aux activités de Med Culture, y compris aux activités P2P via des appels ouverts portant sur des actions ciblées.  
  • Des conférences régionales, des événements à grande échelle de mise en réseau où les parties prenantes se réunissent pour échanger sur divers aspects du développement culturel et partagent des études de cas sur les bonnes pratiques régionales.

Une approche participative

Med Culture cherche à développer des approches consultatives et participatives tout au long de son cycle de vie grâce au soutien de deux types de plateformes :

Des groupes nationaux de discussion

Au niveau national, Med Culture met en place ce que l’on a appelé des “national focus group”, autrement dit des groupes de discussion jouant un rôle de relais pour le programme. Ce groupe est constitué de manière volontaire et il reste ouvert durant tout le programme à toute personne intéressée. Il rassemble des professionnels aux profils variés opérant dans le secteur public ou dans des organisations actives sur le terrain, permettant de partager des points de vue différents sur les enjeux culturels au niveau national.

Les membres de ce groupe sont invités à  réagir aux propositions d’activités  de Med Culture, afin qu’elles correspondent le mieux possible aux besoins du secteur, et ils seront sollicités pour participer et contribuer à différentes initiatives proposées dans le cadre du programme. En parallèle, le national focus group a également la mission de partager des informations liées à la vie culturelle locale qui pourraient nourrir ces activités, signalant une bonne pratique, une initiative à analyser, un professionnel ayant une expérience à partager. 

Houna aShabab

La participation des jeunes professionnels de la culture aux activités de Med Culture est essentielle pour le développement et la durabilité des actions du programme et, sur le long terme, du secteur de la culture. Elle s’inscrit dans l’objectif de Med Culture relatif à la promotion d’un secteur inclusif, ouvert à toutes les générations. Les  membres de Houna aShabab sont invités à des sessions de formation dont ils contribuent à définir les contenus spécifiquement adaptés à leurs besoins et à apporter leur point de vue aux activités du programme, à interagir avec leurs pairs autour de questions liées à leur développement professionnel et personnel, et à questionner les pratiques établies, stimulant de nouvelles approches.