Think Culture... Think Growth

FacebookTwitter

Med Culture is a Technical Assistance Unit funded by the European Union for the promotion of culture as vector of Human, Social and Economic Development in South Mediterranean countries. 
READ MORE ABOUT EU COOPERATION

Les minorités à l'affiche grâce au théâtre de rue

Les minorités à l'affiche grâce au théâtre de rue

Les minorités à l'affiche grâce au théâtre de rue

Les Bédouins de Gaza, la communauté noire tunisienne et les réfugiés syriens au Liban. Au premier abord, ces trois minorités en provenance du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord sembleraient avoir très peu de choses en commun, mais elles sont toutes au cœur de pièces de théâtre de rue au sein du projet Drama, Diversity and Development (DDD), un des trois projets régionaux  cofinancés par l’Union européenne dans le cadre du programme Med Culture.

Le projet DDD concerne sept pays de la région du sud de la Méditerranée et vise à lutter contre le racisme et la discrimination envers les minorités. Pour atteindre cet objectif, le programme promeut la diversité culturelle grâce à des pièces de théâtre de rue accessibles au grand public.

« Nous n’avons pas pour objectif de promouvoir une œuvre culturelle spécifique. Ce qui nous intéresse avant tout est le processus d'accompagnement de ces projets qui cherchent à utiliser la culture comme outil pour faire progresser les droits de l’homme », nous a expliqué Nessim Ghroum, coordinateur régional du projet. Dans cette région, le budget public alloué aux projets culturels est très limité. Cependant, des débats sur l’existence des minorités et sur leur intégration positive s’amorcent dans de nombreuses régions dans le cadre du processus de transition politique.

Le projet DDD a lancé un appel ouvert à candidatures dans le but de sélectionner les projets. Les minorités doivent être victimes de discrimination pour obtenir le soutien du projet. Pour cette nouvelle session, après avoir sélectionné plusieurs dossiers de candidature et rencontré les personnes ayant soumis les différentes propositions, le projet DDD a décidé de mettre en avant la communauté noire tunisienne, les Bédouins de Gaza et les réfugiés syriens au Liban. Les projets sélectionnés sont cofinancés par l’Union européenne en partenariat avec la Fondation Prince Claus pour la Culture et le Développement.

Comme pour la dernière session de projets, toutes les pièces utiliseront une approche artistique différente, mais elles partageront une technique commune : le théâtre de rue. De plus, pour attirer un maximum de spectateurs, l’entrée sera libre et ouverte à tous. Mais ces pièces ne seront pas toujours présentées dans la rue, comme l’explique Nessim Ghroum : « Les espaces publics sont difficiles d'accès dans toute la région. Les autorités sont souvent suspicieuses lorsqu'il s'agit de liberté d’expression. En effet, malgré le Printemps arabe, certains de ces pays vivent toujours sous le joug de régimes autoritaires. »

La plupart du temps, les pièces soutenues par le projet DDD se déroulent dans des centres sociaux. Le thème des minorités pouvant s’avérer sensible dans certains pays, il n’est pas toujours facile de présenter les pièces. La pièce « B7al B7al » en étant un exemple de l’année dernière, elle a été interdite par les autorités locales dans plusieurs villes Marocaines.

Après la création des projets, l’autre objectif du projet DDD est de leur permettre de voyager. En effet, plusieurs artistes se sont rencontrés, et Nessim Ghroum est fier d'annoncer que certaines compagnies et organisations de la première session projettent déjà de travailler ensemble sur de nouvelles idées.

Pour plus d'informations sur le projet Drame, Diversité et Développement, cliquez ici (site Internet), ici (page Facebook) ou visitez la page de chaque projet :

Contenu élaboré en collaboration avec Cineuropa